Mon père.

Aujourd’hui, j’apprends le décès de mon père par un courrier froid envoyé par un notaire.

« Et merde, fallait bien que ça me tombe dessus un jour. »

Panique. Quel est le droit belge en la matière? J’ai un enfant maintenant. Je dois faire attention à ce que je fais.
Il y a quelques années, on m’avait conseillé de refuser l’héritage de suite, dans le doute.
Effectivement, il se peut fortement que je n’hérite que de dettes.

C’est le moment que je craignais… Que cette partie de ma famille me tombe sur le dos le moment venu.
Cette famille qui m’a reniée.

Ce père inexistant. Celui qui aurait dû m’aimer.
Cette famille qui aurait dû être présente pour moi.

Ce père qui n’a fait que m’utiliser pour atteindre ma mère.
Cette famille qui n’a jamais pris soin de moi.

Ce père que j’ai fuis une fois en âge de dire « stop ».
Cette famille avec qui j’ai rompu tout contact une fois en âge de dire « merde ».

J’ai appelé mon beau-père… et puis j’ai eu ma mère.

« Ça va quand même? »
« Oui… même si j’ai peur »

Et puis les larmes.
J’ai trouvé son acte de décès. Google is magic. Il y a une photo de lui. Je ne le reconnais même pas.
Il a toujours été un étranger pour moi mais j’avais une image précise de lui en mémoire.

Enfin non… Je crois que je l’ai aimé. Aimé comme un enfant qui ne voyait pas les souffrances qu’il causait. Aimé comme un enfant qui aime son papa.

Mon amour des animaux, c’est à lui que je le dois… même s’il s’occupait plus des siens que de moi. J’ai été entourée de bestioles dès mon plus jeune âge là-bas. Des oiseaux, des furets, des souris… un renard, 2 sangliers… Il est évident qu’aujourd’hui… je sais (j’imagine) que tout ça n’était pas très légal… mais je vivais ma meilleure vie entourée de mes copains à poils et à plumes… dans la saleté ambiante.


Il avait 71 ans… je ne l’avais pas vu depuis… 28 ans.

Il y a 28 ans, il venait m’annoncer fièrement, le jour de mon anniversaire, que j’avais désormais un demi-frère… Yannick. Enfant d’un an. Je ne l’ai jamais rencontré. 
La dernière fois que j’ai eu des nouvelles… c’était en 2002… 2 jours avant mon hospitalisation qui durera 5 mois.

La dernière fois que j’ai eu des nouvelles de ma famille… c’était au Tribunal… ma grand-mère paternelle s’étant déplacée… pour crier au scandale face au juge, pour crier qu’un enfant n’a qu’un père.
Mon beau-père m’avait demandé si j’acceptais qu’il m’adopte… j’avais 30 ans.

Tout n’a été que pleurs, drame, rivalité, méchanceté, hypocrisie, violence.
Et ce soir, les souvenirs remontent.
Ce soir, j’ai la haine.
Ce soir, je le re-déteste.

Laisser un commentaire