Une éclaircie

 

Eté 2019. L’orage arrive. On l’entend au loin.

Elle n’aime pas ça. Il le sait. Elle s’en fout, il est là.

C’est la deuxième fois qu’ils se voient.

Ils sont amis, ça c’est certain.

Leur première rencontre, c’était il y a déjà un mois.

A elle, ça lui a paru une éternité. Pour lui, elle ne sait pas.

Une éternité.

Ils n’auraient pas pu faire mieux.

Elle se rassure comme ça.

 

Pour lui, elle est la féminité.

Douce, tendre, charmeuse…

Pour elle, il est la sincérité.

Ses mots, toujours soigneusement choisis.

 

L’orage gronde maintenant. Il est tout proche.

Leur vie avait été parsemée d’embûches.

Pas une vie facile, ni pour l’un, ni pour l’autre.

C’est la musique qui les avait rapprochés mais très vite

ils s’étaient trouvé ce point commun, sans même vraiment en parler.

Juste des indices. Juste quelques mots.

Une sensibilité forte.

 

Un parcours douloureux.

Addiction, deuil, séparation…

 

L’orage est là. Juste au-dessus. Et pourtant, une éclaircie.

Il l’a prise dans ses bras, comme ça, sans prévenir.

Elle a été surprise…

Cette dose d’amour qu’elle espérait sans plus rien dire, elle ne s’y attendait pas.

Il est sa faiblesse depuis des mois. Faiblesse qui a pris le dessus sur tellement d’autres.

Il lui apporte tellement. Est-ce qu’il le sait?

Est-ce qu’il sait qu’elle ne fait pas qu’un caprice?

Est-ce qu’il sait qu’elle aussi est sincère?

Toutes ces questions qu’elle se pose en silence.

 

Le baiser qu’il pose sur sa bouche lui fait oublier tous ses doutes.

Ses bras qui l’entourent la rassurent.

Son souffle l’apaise.

Elle aurait pu se contenter de son amitié mais maintenant,

elle ne pourrait plus se passer de lui.

 

“Fais-moi une place”

 


Les 10 mots à placer : Caprice, addiction, orage, féminité, amour, faiblesse, sincérité, éternité, vie, sensibilité

 

-Caprice-

Pourquoi caprice? Est-ce que tu me vois comme une capricieuse?

Je ne suis pas capricieuse. Je suis…

Je suis quoi d’ailleurs?

Je suis une emmerdeuse. Je me vois comme ça ces derniers mois. C’est un peu le seul mot qui me vient à l’esprit.

J’ai l’impression de déranger. Parce que je déborde de sentiments. Parce que je découvre ce qu’on appelle la “communication”.

Je déborde de mots. Je parle, j’écris, je m’exprime. J’en dis souvent (sûrement) trop.

J’ai cette impression : en dire trop.

 

-Addiction-

Je connais. Ne me mets pas dans une salle de jeux.

Tu connais. Enfin, je crois. J’sais pas à quel point.

Je sais que c’est compliqué. Je sais que ça te travaille.

Je sais que ça n’est pas toi.

 

-Orage-

Il me fait peur et il me fascine.

Je déteste ce que j’entends, j’adore ce que je vois.

J’aime le ciel, les nuages, les étoiles…

Et toi?

 

-Féminité-

J’y travaille. J’avais oublié ce mot.

C’est quoi pour toi la féminité?

 

-Amour-

Un bien joli mot.

Moi j’y crois. Et pourtant ces derniers mois ont été difficiles.

Mon problème c’est que quand j’aime, je fonce, je ne compte pas.

Quitte à me planter. J’ai du mal à réfléchir, à rester prudente.

Finalement, est-ce un problème?

Et toi?

 

-Faiblesse-

Ce mot me parle.

Tout le monde me voit comme quelqu’un de fort.

Je n’ai que des faiblesses. Je ne montrais que quelqu’un de fort.

J’ai traversé la maladie, le deuil, la séparation…

“Tu es forte Nat, tu vas y arriver”…. je ne supporte plus ces mots.

Parce que j’ai décidé d’arrêter de me croire forte.

Je suis comme ces candidats sur leur poteau.

Ça va tant que ça va mais je vacille.

J’en suis consciente maintenant et je n’en ai plus honte.

 

-Sincérité-

S’il y a bien une chose dont j’ai besoin c’est ça.

J’ai eu mon lot de mensonges, de trahisons, de non-dits…

Je n’en veux plus.

Sincère, je le suis. Tu le sais?

 

-Éternité-

Je n’sais pas.

Tu penses à quoi?

A un moment qui durerait une éternité?

Mais pas qui paraîtrait.

 

-Vie-

Elle est fragile.

On arrive, on part. A deux jours comme à 89 ans.

Il est temps pour moi de vivre. J’en ai besoin.

La décision prise il y a peu…

Vivre, mais pas sans attache.

 

-Sensibilité-

Je pense qu’il n’y a rien à dire ici 🙂

 

Laisser un commentaire